A la lettre de Bouteflika, les étudiants de Bouira réagissent par une marche pour exiger le départ du système

Les étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira ont marché, aujourd’hui, pour dénoncer le dépôt de candidature de Bouteflika et la lettre lue en son nom. C’est la troisième fois qu’ils le font en une semaine.

Ce sont les étudiants du pôle universitaire qui ont commencé à marcher vers le centre-ville avant d’être rejoints par ceux de la FAC centrale.

Aux cris de « système dégage », « chaab la yurid la Bouteflika la Saïd » (le peuple ne veut ni Bouteflika ni Saïd) et « la dirassa, la tedris hata yedheb raîs » (ni études ni enseignement jusqu’au départ du président), la lilkhamsa ya ouled fransa » (non au 5éme fils de la France), la jonction entre les deux marches des étudiants auxquels se sont joints de nombreux citoyens, a eu lieu devant la cour de Bouira.

La procession a emprunté les artères de la nouvelle ville avec des pancartes et des banderoles sur lesquels on peut lire les exigences de la foule « système dégage », « libérez l’Algérie », « m…maudit système. »

En outre, hier vers 20 heures, à l’annonce de la candidature de Bouteflika, des citoyens et des militants du RCD sont sortis dans la rue pour dénoncer le coup de force. Ils ont scandé des slogans contre la candidature de Bouteflika et exigé de mettre fin au système.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :