Acculé même dans son parti : Ahmed Ouyahia tente une sortie honorable

L’ancien premier ministre et secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, se cherche une sortie honorable après son lynchage populaire. En effet, celui qui s’est distingué par son arrogance et son mépris à l’égard de tous les mouvements de protestation, donne désormais raison au peuple.

Une semaine après son éviction du gouvernement, Ahmed Ouyahia sort de son mutisme pour reconnaitre d’abord la crise politique actuelle et exprimer son avis. Dans une lettre adressée, hier à ses militants, il estime « qu’il faut répondre dans les meilleurs délais aux revendications exprimées pacifiquement par les Algériens lors des manifestations populaires pour éviter au pays tout dérapage ».

Ahmed Ouyahia salue, au passage, les « demandes pacifique du peuple algérien . Il explique aussi qu’une telle réponse est en mesure de permettre au pays de « reprendre son souffle pour poursuivre le processus de développement économique et sociale ».

« Il n’y a rien de plus cher que de sauver l’Algérie de l’impasse ou crise. Il n’y a ni régime ni pouvoir plus cher que l’Algérie », écrit-il, en s’accrochant à la feuille de route proposée par le président Bouteflika.

Poursuivant, il informe ainsi ses militants « que le RND prendra part à ce processus prôné jusque-là, malgré son rejet par des millions d’Algérien ». Le patron du RND appelle, dans ce sens, à des concessions de part et d’autre.

« Il est obligatoire que tout le monde accepte des concessions afin de convaincre les citoyens de la crédibilité du processus de transition démocratique proposé par le président de la république », soutien-t-il.

Pour lui, ces concessions pourraient « convaincre l’opposition de prendre part à la conférence nationale qui va en toute souveraineté procéder à la révision de la Constitution, préparer une nouvelle loi électorale et créer une instance indépendante pour l’organisation des élections présidentielles ».

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :