Algérie-gouvernement : Bedoui et Lamamra toujours à la manœuvre

New Prime Minister Noureddine Bedoui (C) hosts a press conference with Deputy Prime Minister Ramadan Lamamra (R) in Algiers on March 14, 2019 Algeria's interior minister Noureddine Bedoui was named prime minister on March 11, the official APS news agency reported, in a political shake-up as President Abdelaziz Bouteflika announced his withdrawal from elections. Bedoui replaces Ahmed Ouyahia as premier and has been tasked with forming a new government, according to APS. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)
 Le premier ministre, Noureddine Bedoui et le vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères, Ramtane Lamamra, ne changent pas de trajectoire. L’impressionnante mobilisation populaire de vendredi dernier pour rejeter la feuille de route proposée par le pouvoir, ne leur a, visiblement, pas fait changer d’avis.

Selon l’agence APS, citant des sources bien informées, les deux hommes ont entamé des consultations tendant à la formation du nouveau gouvernement de « compétences nationales avec ou sans affiliation politique », à la lumière des orientations du président de la République Abdelaziz   Bouteflika.

« La nouvelle équipe gouvernementale comporterait, précise la même source, des compétences nationales avec ou sans affiliation politique et reflétant de manière significative les caractéristiques démographiques de la société algérienne », ajoute l’APS.

Selon la même source, une séance de travail, tenue par MM. Bedoui et Lamamra, « a porté notamment sur la structure du prochain gouvernement ». Les consultations en cours, indique aussi l’agence, s’étendront aux représentants de la société civile et aux formations et personnalités politiques qui en exprimaient le souhait en vue d’aboutir à la mise en place d’un « gouvernement de large ouverture ».

Cette information confirme que les deux hommes sont toujours à la manœuvre et que le tenants du pouvoir, contrairement aux rumeurs distillées ici et là, n’ont pas l’intention de lâcher du lest de sitôt.

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :