AU LIEU DE RECADRER LE CLAN BOUTEFLIKA : Le chef d’état major demande au peuple de se calmer

Encore une fois, le chef d’état major parle pour presque ne rien dire. Son message relève plus d’un discours populiste que d’une vision de sortie de crise. Le Général de corps Gaïd Salah s’adresse au peuple et ne souffle mot à ceux qui détiennent les clés de la solution. Au lieu de recadrer le clan Bouteflika qui doivent se rendre à l’évidence historique, le chef d’état major supplie presque le peuple de donner un coup de frein à son élan libérateur pour épargner au pays des issues non souhaitables.

« J’ai toujours insisté lors de mes interventions sur le lien sacré entre le peuple algérien et son Armée, qui en fait une partie intégrante, et partant de ce principe précisément, ma confiance en la sagesse de ce peuple et en sa capacité à surmonter toutes les difficultés quelle qu’en soit la nature, est totale voire absolue », dit le général de corps d’armée.

« Je suis parfaitement convaincu que le peuple algérien, qui a toujours placé les intérêts de la Nation au-dessus de toute considération, dispose des aptitudes nécessaires pour éviter à son pays toute conjoncture pouvant être exploitée par des parties étrangères hostiles » ajoute encore le général Gaid Salah.

Le discours est beau. Il est loin des piques menaçants des premiers jours. Mais que veut dire le chef d’état major en insistant sur le devoir du peuple d’éviter toute conjoncture pouvant entrainer l’intervention étrangère ? Pourquoi adresse-t-il son message exclusivement au peuple ? Pourquoi ne lance-t-il pas un message clair, net et précis au pouvoir politique en place de mettre à plat son arrogance, se soumettre à la volonté populaire et se rendre à l’évidence que son système est fini ?

Le général Gaid Salah ne propose pas mieux que ce que dit le clan Bouteflika. Il suggère sans le dire crûment au peuple de faire preuve de sagesse, d’avaler sa fierté et de rentrer chez lui et laisser le pouvoir de Bouteflika lui trouver la solution idoine.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :