BOUIRA : les magistrats et les médecins pour le départ du système

Ce matin, la ville de Bouira a vu se dérouler deux actions de rue. La première fut un sit-in tenu par les magistrats de la wilaya au niveau de la cour de Bouira. La seconde, une marche, a été organisée par les médecins.

Rassemblés devant la cour de justice de la ville, les magistrats ont arboré des banderoles et des pancartes sur lesquelles ils avaient écrit « système dégage », « pour un état de droit ».

Les médecins, quant à eux, ont choisi de marcher de l’hôpital Mohamed Boudiaf jusqu’au carrefour de la wilaya avant de faire demi tour et rejoindre leur point de départ. Leurs revendications ne différent pas de celles exprimées par la peuple depuis le 22 février dernier. « système dégage », « serraqin ddwa » (voleurs de médicaments), « y en a marre de vous », « pouvoir assassin » « ulac smah ulac » constituent les slogans les plus répétés par un corps médical en colère.

Depuis la deuxième lettre (celle du 11 mars dernier) de Bouteflika, la wilaya de Bouira est restée mobilisée, il ne se passe pas une journée sans qu’il y ait une marche, parfois deux. Les avocats, les étudiants, les enseignants (02 fois dans la même semaine) et aujourd’hui les magistrats et les médecins ont exprimé leur colère et leur indignation face à un pouvoir sourd et muet aux revendications de tout un peuple.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :