Boumerdès : La mobilisation citoyenne conte le système ne faiblit pas

Une nouvelle journée de mobilisation contre le 5ème mandat et le système en place a été observée, ce vendredi 01 mars, dans plusieurs régions de Boumerdès. Des marches pacifiques ont été organisées au chef-lieu de wilaya et dans plusieurs localités notamment à Issers, à Bordj Ménaeil, Laaziv, Boudouaou et Boumerdès.

Les manifestants ont été conscients pour ne pas répondre aux provocations des policiers déployés sur place et aux propos de personnalités politiques durant la semaine écoulée. « Nos rêves sont réalisables, car nous sommes conscients de l’union de peuple », répond un manifestant aux propos de Bouchareb Mouad. « S’ils veulent encore présenter Bouteflika aux prochaines élections, ils n’ont qu’à le laisser tout seul présenter sa candidature comme le fait savoir le guignol de Sellal », fulmine un autre manifestant de Bordj Ménaeil. Et un autre d’ajouter « Nous nous ne sommes pas la Syrie ni le Yemen ni encore la Libye, nous sommes l’Algérie et nous sommes conscients des risques qui peuvent en découler de ces actions surtout lorsqu’elles sont contrées par le pouvoir et la police. Ouyahia veut nous faire peur alors qu’il oublie qu’il était lui-même contre le quatrième mandat alors qu’il nourrissait des ambitions présidentielles », lance un militant politique.

Les manifestants ont scandé des slogans hostiles au 5ème mandat au pouvoir en place et contre le système. « La peur a changé de camp », disent-ils. Les forces antiémeutes déployées sur les lieux dès les premières heures de la matinée n’ont pas empêché les citoyens à marcher dans le calme et d’une manière pacifique pour réclamer le départ de ce système de Bouteflika ainsi que sa clique qui a ruiné, pendant vingt ans, l’Algérie. « On ne veut pas êtres gouverné par un cadre », lance des manifestants munis de drapeaux des couleurs nationales.

Vers 16h, les manifestants commencent à se disperser dans le calme. La manif a réussi de drainer une foule nombreuse dans tous les coins de Boumerdès.

Zitouni Youcef

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :