Bouteflika s’accroche à sa conférence nationale

Le président Bouteflika tient toujours à sa conférence nationale, malgré le rejet populaire de sa feuille de route exprimé à l’occasion de la grande mobilisation de vendredi dernier. Dans un nouveau message adressé à l’occasion de la fête du 19 mars, il ne donne pas l’impression de vouloir donner une suite à la demande du peule qui réclame le départ du régime.

« La conférence nationale prendra des décisions décisives en mesure de réaliser un saut qualitatif qui se traduira à travers une révision profonde de la constitution », explique-t-il. Selon la même lettre, « la révision constitutionnelle se fera à travers un référendum populaire ».

Dans ce message, le président Bouteflika, indique que l’Algérie s’apprête au changement de son système de gouvernance aux différents plans politique,   économique et social en organisant, dans un proche avenir, une conférence nationale inclusive de consensus avec la participation des différentes composantes de la société algérienne.

Selon le président Bouteflika, la mission de cette conférence est « sensible », car c’est à elle qu’échoit la prise de décisions « importantes » à même d’assurer le bond « qualitatif » tel que revendiqué par le peuple  algérien, notamment les jeunes.  Il fait état également d’une révision « profonde » de la Constitution par le biais d’un référendum, précisant que cette révision enclenchera un   nouveau processus électoral qui débutera par l’élection d’un nouveau   président de la République.

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :