DEMISSION DES PARLEMENTAIRES : guerre de communiqués au FFS

Le 5 mars Sofiane Chioukh et Hayat Tiyati, membres de l’instance présidentielle qui compte cinq membres, écrivent sur la page facebook du premier cité qu’un conseil national extraordinaire est prévu pour les 8 et 9 mars 2019.

Dans l’après midi du 6 mars, la direction du FFS a publié un communiqué annonçant le retrait des parlementaires affiliés au parti. Deux heures plus tard, le groupe parlementaire de cette même formation a réagi en affirmant «  rester sur le terrain » pour être plus fidèle aux aspirations populaires, défiant ainsi leur propre direction. Aussitôt après l’instance présidentielle du FFS publie un écrit sur le site officiel du parti démentant la convocation de la réunion prévue par Chioukh et Tiyati, en assurant  «  qu’aucun conseil national extraordinaire, conformément aux statuts et au règlement intérieur, n’a été convoqué pour le 8 et le 9 mars 2019.

Par ailleurs, dans un communiqué rendu public aujourd’hui, on apprend que le RCD a mandaté depuis plusieurs jours ses parlementaires « pour continuer et accélérer  les contacts entrepris en direction des parlementaires de l’opposition en vue d’adopter une stratégie commune dans la phase actuelle »

Cette initiative, attendue par de larges pans de l’opinion, risque de s’avérer plus ardue que prévue

Younes Lakrib.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :