DES MILLIONS D’ALGÉRIENS DANS LA RUE : La fin du système maffieux est actée

Comme roses de printemps, les femmes Algériennes ont éclos dans toutes les rues Algériennes, et par millions, pour dire avec leurs voix fluettes mais déterminées « 57 sna barakate » ( 57 ans ça suffit « . Elle ne réclament pas des boites de parfum mais le droit de sentir le parfum de liberté dans un pays libéré d’un système liberticide et finissant.

A Oran, Alger, Biskra, Constantine, Béjaïa ou Setif, des millions d’Algériens et Algériennes ont dévalé dans les rues et boulevards de l’Algérie pour réclamer leur place au soleil de la liberté, de la justice et de la bonne gouvernance. Sans peur ni violence, ils défilent déterminés pour s’offrir ce droit d’entamer un vrai départ vers un avenir radieux.

En Hayek et en Abbaya, en djebba et mansouria, en jean serré et hidjab, les femmes Algériennes ont marché côte à côte avec leurs frères Algériens, jumelant leurs voix, pour dire que l’Algérie souriante n’est pas Souriya. Mais Djazaïr Hourra démokratia. Aujourd’hui, les femmes et hommes, sortis par millions, ont acté la fin d’un système et le début d’une nouvelle ère. Il ne reste que fixer les modalités de transition.

Moussa T

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :