Fermer les résidences universitaires durant les vacances de printemps est un acte illégal

Si la décision d’avancer les vacances de printemps, sans préavis, est un acte anti-pédagogique, celle d’évacuer les étudiants des résidences est une mesure illégale.

L’article 07 de l’arrêté ministériel du 25 juin 1998 portant règlement intérieur des résidences universitaires stipule que l’étudiant bénéficie d’accueil dans la résidence universitaire toute l’année universitaire. Il peut, même être autorisé d’y rester durant les vacances d’été pour des raisons pédagogiques fondées.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :