Le président de la cour de Béjaïa : « Le problème est dans le système qu’il faut impérativement changer »

Lors du sit-in observé par les juges, greffiers et avocats de Béjaïa, le président de la cour et président de la commission électorale des juges,  Issaad Mabrouk, a fait une déclaration qui s’inscrit pile avec la revendication de l’opposition radicale au système.

« En notre âme et conscience et faisant partie intégrante du peuple, nous ne pouvons cautionner une telle dérive de ce système et nous refusons d’encadrer les élections présidentielles du 18 avril. Le problème n’est pas dans le mandat où dans une élection-désignation, le problème est dans le système qu’il faut impérativement changer », dit-il, en prenant la parole devant l’assistance.

Arezki Lounis

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :