MENACES SUR L’ALGÉRIE : le duo Bouteflika-Toufik s’est reformé

Le général Mohamed Mediène dit Toufik, limogé en septembre 2015, revient en force. Il vient d’installer ses proches dans les centres névralgiques des services de sécurité et ses réseaux sont rapidement réactivés notamment en Kabylie. La chute annoncée du chef d’état major, le général Ahmed Gaid Salah est l’autre but immédiat que veut atteindre l’ancien homme fort du système.

Le duo Bouteflika-Toufik a géré l’Algérie pendant 20 ans avec les mêmes méthodes et pour les mêmes objectifs.
Bien que le premier soit un personnage exubérant et que le second soit connu pour sa grande réserve, les deux personnalités ont exercé le pouvoir en veillant à éliminer toute compétence autour d’eux pour promouvoir les cadres moins qualifiés et si possible corrompus. Les deux hommes privilégient l’instrumentalisation des individus et de situations, l’essentiel étant qu’ils gardent la main sur les centres de décisions.

C’est la synergie entre les deux complices qui a conduit le pays à l’impasse dans laquelle il se trouve.

Si ce duo réussit à survivre à la mobilisation populaire, le rêve algérien né le 22 février s’évanouira aussitôt. Le pays repartira dans une période glacière qui sera aggravée par la haine d’un Bouteflika qui ne pardonnera pas aux millions d’Algériens sortis dans la rue pour le mettre à nu devant la nation et le monde.

La reconstitution de ce binôme confirme et légitime les rejets des Algériens opposés aux offres de Bouteflika : la transition n’est pas à l’ordre du jour de l’agenda de ces deux dirigeants.

Younes Lakrib

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :