Mustapha Bouchachi affirme que le peuple est contre le 5ème mandat et contre cette mascarade électorale

L’avocat et droit-de-l’hommiste Mustapha Bouchachi a rejeté toute idée de présider « la conférence nationale  » du pouvoir ou s’inscrire dans l’approche politique déclinée par Bouteflika dans sa lettre lue par A. Zaâlane. Mieux encore, Mustapha Bouchachi affirme être « contre ces élections, contre le cinquième mandat ». L’homme s’exprimait sur le site électronique TSA.

« Le peuple algérien est sorti le 22 février et le premier mars et il va continuer, pas seulement contre le cinquième mandat mais contre toute cette mascarade des élections », dit-en substance.

« Le peuple algérien et moi personnellement ne croyons pas en un système qui nous a habitués à la fraude, au non-respect du peuple, à parler à chaque fois de réformes mais seulement pour gagner du temps. Nous ne voulons pas qu’ils fassent aucune réforme, le peuple veut aller à une autre étape sans eux », a-t-il ajouté.

Abdelhamid Laibi

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :