QUELQUES HEURES APRÈS LES ANNONCES DE BOUTEFLIKA : Le peuple lui dit « Message reçu et rejeté »

Quelques heures après avoir étalé son plan de sauvetage du système, le peuple Algérien a donné la première salve de refus en bloc de tout ce qui a été proposé. Il a en outre rejeté avec colère l’ingérence de la France et son soutien précipité à la solution empoisonnée du régime, garant de ses intérêts.

Des marches sont signalées dans tout le pays. Des étudiants, des travailleurs, des fonctionnaires de plusieurs secteurs sont sortis à Alger, Béjaïa, Oran, Setif , Boumerdes et bien d’autres villes  exprimer pacifiquement et  avec de slogans clairs le refus de tout ce qui a été présenté par Bouteflika comme solutions. 

Sur les Réseaux sociaux, une unanimité se dégage sur un refus franc de la solution proposée par le chef de l’État. Pour l’écrasante majorité des internautes Algériens, les vielles marmites du régime rappelées au service ne peuvent pas faire la bonne soupe revendiquée par le peuple. Le plan de Bouteflika est vu unanimement comme un prolongement illégal et anticonstitutionnel d’un mandat déjà arraché au forceps. Loin de tromper l’opinion, les décisions de Bouteflika ont plus soudé la masse populaire et recadrer les slogans sur l’essentiel, à savoir le départ du système entier.

L’autre position des Algériens est cette condamnation unanime de la position de la France favorable à Bouteflika, exprimée avec une telle célérité que les Algériens soupçonnent un état de panique de l’État français sur ses propres intérêts protégés jusque là par le clan Bouteflika. La déclaration du Quai d’Orsay et plus tard celle de l’Élisée félicitant la décision de Bouteflika d’annuler les élections et d’entamer un processus de sortie de crise, avant même de connaitre la réaction populaire, est perçu par les internautes Algériens comme une tentative de forcer l’opinion à accepter un fait accompli et une ingérence intolérable dans les affaires internes de l’Algérie.

Abdelhamid Laibi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :