Rejet du 5ème mandat du président Bouteflika: Gaïd Salah baisse le ton   

Ton baissé et invitation implicite des Algériens à préserver le caractère pacifique des marches contre le 5ème mandat du président Bouteflika. Le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah a choisi « ses mots » lorsqu’il fait référence à la mobilisation citoyenne en cours pour dégager le pouvoir et le système.

En effet, contrairement au contenu de son discours de la semaine dernière à Tamanrasset où il avait menacé les manifestants, avant de retirer une partie de son intervention dans la version mise en ligne , le chef de l’ANP donne l’impression de s’être rendu à l’évidence.

« Nous sommes conscients que cette sécurité et cette stabilité ainsi retrouvées continueront à s’ancrer et s’enraciner, que le peuple algérien continuera à en jouir, et que l’Armée Nationale Populaire demeurera le garant de cet acquis si cher, grâce auquel notre pays a retrouvé sa notoriété », affirme-t-il, lors de son intervention, aujourd’hui, devant les cadres de l’académie militaire de Cherchel.

Ne faisant aucune référence à la prochaine élection, Ahmed Gaïd Salah affirme que « le peuple sait comment mettre en échec les « menaces qui pèsent sur le pays ». « Ce peuple qui a mis en échec le terrorisme et déjoué ses desseins et visées, est celui là même qui est appelé, aujourd’hui, de savoir comment se comporter face à la situation que traversent son pays et son peuple, et comment s’ériger en rempart contre tout ce qui pourrait exposer l’Algérie à des menaces aux retombées imprévisibles», souligne-t-il.

Ce faisant, le vice-ministre de la Défense n’a pas manqué de faire un rappel de la situation du pays durant les années 1990 et d’affirmer, comme à son habitude, que « des parties sont dérangées par la stabilité de l’Algérie ».

«Le fait que l’Algérie a pu réunir les facteurs de sa stabilité, à travers l’éradication du terrorisme et la mise en échec de ses objectifs, grâce à la stratégie globale et rationnelle adoptée, puis grâce à la résistance résolue dont a fait montre le peuple algérien, à sa tête l’Armée Nationale Populaire, aux cotés de tous les autres corps de sécurité, a déplu à certaines parties qui sont dérangées de voir l’Algérie stable et sûre, mais veulent la ramener aux douloureuses années de braises, lors desquelles le peuple algérien a vécu toute forme de souffrances et payé un lourd tribu », déclare-t-il.

Selon lui, « ce peuple digne, authentique et conscient, qui a vécu ces dures épreuves, et subi leurs affres, ne pourra, en aucun cas, mettre en péril sa sécurité et sa quiétude».

M.I

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :