SCANDALE AU CPA : La banque aurait octroyé 80 millions de dollars au fils d’Ahmed Ouyahia

Les explications de procédures d’octroi de crédits fournies laborieusement, hier à TSA, par le service de communication du CPA pour prouver l’impossibilité de faire sortir des sommes faramineuses de la banque, ne dissipent pas pour autant la fumée de scandale qui se dégage de cette institution. Si la somme de 100 millions d’euros octroyée dernièrement à Kouninef, la poche financière des Bouteflika, n’est pas encore formellement établie, un autre scandale de même nature et de même taille a bel et bien éclaboussé, en interne, cette institution. Le directeur général du CPA, M. Dahmani, est passé , le 24 mars dernier, au gril du Fonds de Garantie des dépôts bancaires qui lui reproche une largesse de plusieurs millions de dollars à un fils de dignitaire du régime en place.

AMSELAY apprend de source sûre, que le Fonds de Garantie des Dépôts Bancaires ( FGDB ) qui regroupe tous les DG de banques a tenu, le 24 mars dernier, une réunion houleuse avec le DG de la CNEP à cause de l’octroi par ce dernier d’une somme de 80 millions de dollars au fils d’Ahmed Ouyahia, en violation de la réglementation en vigueur.

La réunion du FGDB qui se tient d’habitude entre 16 H30 et 17H00 a fait, ce 24 mars, exception , compte tenu de la gravité du dossier mis sur la table et l’impatience des DG d’autres banques de tirer au clair l’affaire.

Notre source indique que la réunion était houleuse. Les membres du FGDB  auraient apostropher d’une manière assez virulente M Dahmani, le DG du CPA suite à l’allocation de ce crédit faramineux au fils d’Ahmed Ouyahia.

Les brigades économiques doivent enquêter sur ces affaires scabreuses. elles doivent , au moins, exiger le pv de la réunion du CA en date du 24 mars.

Moussa T

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :