TOUT EN ŒUVRANT POUR UNE ACTION COMMUNE AVEC L’OPPOSITION : Les députés du RCD se retirent de l’APN

Les députés du RCD ont décidé, aujourd’hui lundi, , et conformément aux directives de la direction du parti leur retrait de toutes les activités de l’APN. Ils ont aussi exigé la démission du chef de l’Etat, le départ de son gouvernement et la dissolution de l’APN et du Sénat.

En plus de ces préalables, les députés progressistes du RCD estiment que « l’élection du 18 avril doit être annulée pour installer des organes de gestion consensuels d’une période de transition qui réunit les conditions pour un véritable retour à la souveraineté du peuple ». 

Les députés RCD  jugent qu’il est temps de « doter  notre pays d’institutions qui traduisent le mieux ses réalités historiques et culturelles et ses aspirations à la paix, la démocratie, la justice et au progrès économique et social « . « Les scrutins à ces nouvelles institutions seront organisés exclusivement par une commission indépendante de gestion des élections », précisent encore les députés.

Il est à noter que les députés du RCD ont entamé des contacts avec les autres groupes parlementaires de l’opposition qui se sont soldés par une réunion de concertation, tenue ce matin,  au siège du groupe parlementaire du PT. La concertation entre les députés du RCD, Ennahda, El Adala, HMS et PT, « avait comme objet la recherche d’une position commune afin d’aider à l’ouverture d’une issue positive au mouvement de contestation dans sa détermination à changer le système politique qui a spolié les Algériennes et les Algériens de leur indépendance », précise encore le communiqué des parlementaires RCD.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :