Venu se frotter au peuple :Le Général Ali Ghediri chassé de la marche

Venu se frotter pour la première fois avec le peuple, le général Ali Ghediri a eu pour son grade. Les jeunes manifestants l’ont chassé des  rangs où il venait s’engouffrer avec un seul mot d’ordre : « Dégage « .

Le général Ali Ghediri, candidat à la candidature présidentielle, que tout le microcosme plitique d’Alger soupçonne d’être le lièvre officiel du système, voire son plan B dans la manoeuvre politique du pouvoir, est lâché par tous ses soutiens. Après Hmida Layachi, Zoubida Assoul, Louisette Ighil Lahriz, c’est le général Benhadid qui déclare son désengagement vis à vis de son collègue d’hier.

Ali Ghediri qui a refusé dès le début de s’asseoir avec l’opposition pour s’entendre sur un programme consensuel qui ne serait certes pas en symbiose avec la mission qui lui est dévolu, sa locution approximative et sa tendance à ne prendre aucun engagement politique clair ont fini par faire fondre le fard et susciter les suspicions autour de sa candidature.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :