AHMED LAHLOU N’EST PLUS : Le poète s’en va sur la pointe des pieds

 

Mardi 2 avril, le poète et homme de théâtre Ahmed Lahlou a tiré sa révérence à l’âge de 54 ans, après une lutte vaillante contre la maladie.

Dans la famille Lahlou, l’engagement identitaire est un héritage qui se transmet tel un flambeau, c’est pourquoi, Ahmed Lahlou qui a d’abord embrassé une carrière d’instituteur à l’école primaire de Tizi Alwan à At R’zin, choisira d’abandonner sa carrière dans l’enseignement pour donner libre cours à sa fibre artistique et se consacrer pleinement à la poésie, au théâtre et au cinéma.

Ahmed Lahlou -cousin de l’artiste engagé Oulahlou- tracera ainsi sa voie lui aussi, suscitant très vite l’admiration du public et de ses pairs grâce à sa verve poétique et son talent inné.

Outre la poésie, Ahmed Lahlou se fera également remarquer sur la scène théâtrale à travers quelques rôles bien inspirés mais c’est grâce au cinéma qu’il goûtera un peu à la célébrité, en jouant dans le film de Younes Boudaoud « Aklagh Noughaled » mais surtout en interprétant le rôle-phare de sa carrière, celui du poète errant de la Kabylie du XIXe siècle, le barde Si Muḥend U Mḥend.

Malheureusement, l’art ne nourrissant pas son homme, Ahmed Lahlou connaîtra quelques moments difficiles.

Malade, il a été admis, début du mois de mars dernier, à l’hôpital Frantz-Fanon de Bejaïa. C’est là qu’il rendra l’âme le 2 avril 2019.

L’enterrement d’Ahmed Lahlou est prévu aujourd’hui, jeudi 4 avril 2019, au cimetière de son village natal, Taqquravt, dans la commune d’Ighil Ali, confédération des Ath Abbes.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :