APRES LA CONFIRMATION DE LA VACANCE DE SON POSTE : C’est ici que vivraient Bouteflika et sa famille

Abdelaziz Bouteflika, démissionnaire de son poste de chef d’État le 02 avril passé, pourrait choisir la Suisse comme terre d’exil où il finira ses jours, suppose Europe 1.

« Il est tout à fait possible que le président Bouteflika revienne à Genève, comme n’importe quel patient qui a des problèmes de santé, pour profiter de l’extraordinaire compétence de l’hôpital cantonal », estime son ancien ami et directeur de thèse Jean Ziegler, cité par Europe 1.  » « Ça ne m’étonnerait pas qu’au fur et à mesure qu’il lutte contre sa maladie, il fasse de nouveau appel à l’hôpital où son dernier séjour s’est bien passé », ajoute encore Jean Ziegler.

Le choix de la ville de Genève comme ultime lieu de retraite n’est pas fortuit. Abdelaziz Bouteflika y a  des habitudes de vie discrète et des amis. Quand on l’a chassé d’Alger pour avoir volé plus de 60 millions de francs des caisses des chancelleries Algériennes à l’étranger, au début des années 80, Bouteflika avait choisi de s’installer, dix ans durant, dans cette ville helvétique, peu regardante sur la vie privée de ses hôtes.

Le lieu supposé de la future résidence d’Abdelaziz Bouteflika et sa famille est le château de Pregny. Cette résidence, appartenant par le passé à la famille Rothschild, est acheté en 2008 par l’État Algérien, officiellement pour servir de résidence au représentant de l’Algérie aux Nations Unies. Elle a couté la bagatelle de 30 millions de Francs Suisses à la caisse du trésor public. Bâtie sur une surface de 35 000 m², la résidence donne sur le lac Léman et n’est pas loin des Hôpitaux Universitaires de Genève ( 5 KM à vol d’oiseau ). Un lieu idéal pour garantir un suivi médical et vivre une retraite discrète. Certaines sources disent que la famille Bouteflika a l’habitude de s’y rendre.

Moussa T

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :