Bouira : la population, de plus en plu nombreuse, rejette les propositions de Gaid-Salah 

La population de la région de Bouira a, pour le dixième vendredi de suite, marché contre le système en place depuis 1962.

Cette  fois-ci, les slogans les plus scandés concernaient beaucoup plus le chef d’état-major. Les citoyens ont tout simplement demandé à Gaid-Salah de partir et de prendre avec lui Saïd Bouteflika.

Considérant Gaid-Salah comme une partie du problème, puisque faisant partie du système qui doit dégager, les citoyens ne le comptent plus comme la solution aux exigences populaires de rupture. Les centaines de milliers de marcheurs qui ont battu le pavé aujourd’hui dans la ville de Bouira, ont exprimé leur volonté de changer radicalement de gouvernants, de mode de gouvernance et de politique ; en un mot de système.

Les marcheurs ont également dénoncé une justice qui a agi sur injonction et qui sert, en ce moment, de moyen aux clans pour règler leurs comptes. Et dans ce sens ; un Soutien franc a été apporté à l’homme d’affaires Issad Rebrab. Dans son arrestation, beaucoup y voient une manière de s’attaquer à  une région et de diviser le peuple algérien.  

Les deux «B » qui restent à dégager ne sont pas oubliés par la population. A Bedoui et à Bensalah il est demandé de « remettre le tablier et/ou de jeter l’éponge » selon les expressions employés par les citoyens sur leurs affiches et pancartes.

Au regard de l’évolution de la situation (les symboles du système qui tombent un à un comme des mouches), de la foule de plus en plus nombreuse qui rejoint les manifestations, des nouvelles wilayas qui se joignent à la contestation, le mouvement populaire n’est pas près de s’essouffler, comme le souhaitent les affidés du système.

 C’est, au contraire, un deuxième souffle qui est donné au mouvement citoyen après maintenant plus de 02 mois de protestation.

Slimane Chabane 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :