Bouira, mobilisation sans faille, les citoyens rejettent les « nouveaux » visages du vieux du système

En ce 8éme vendredi de contestation, la population de la wilaya de Bouira a, une fois de plus, rejeté tout le personnel « nouveau » mais vieux du système en place depuis 1962.

La mobilisation n’a pas diminué. Il y a toujours cette grande foule en colère et réfractaire, voire allergique à tout de qui représente le « pouvoir mafieux et assassin », à ces « voleurs qui ont ruiné le pays » ont scandé les citoyens durant tout le trajet qu’a emprunté la procession d’une marrée humaine jamais égalée.

Les 04 figures symbolisant, en ce moment, le pouvoir politique ont été vilipendés par les marcheurs qui arboraient des banderoles, des pancartes, des affiches avec un contenu des plus claires : « Bensalah, Bouchareb, Bedoui, Belaiz, dégagez. »

Sur d’autres banderoles on pouvait lire « la Bensalah, la Gaid-Salah » ou encore « la volonté générale contre la volonté du général » expressions employées pour refuser la démarche de celui qui intronisé Bensalah à la tête de l’Etat.

Malgré les informations faisant état de la répression de la marche des étudiants et des dispositifs mis en place sur l’autoroute afin d’empêcher les citoyens de se rendre à Alger, la population de Bouira a été au rendez-vous ce vendredi 12 avril. Elle est plus que jamais décidée à chasser les responsables d’un système honni, haï et vomi par tout le peuple algérien. Pour les citoyens, ce n’est qu’une question de temps.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :