Hamid Melzi, le majordome des familles qui règnent, limogé

Le PDG de la Société d’investissement hôtelière (SIH), Hamid Melzi est démis de ses fonctions. L’homme qui a géré les résidences d’État de Club des Pins et de Moretti , plusieurs hôtels touristiques tels que Sheraton Alger, Oran et Annaba, Marriott Constantine, Renaissance Tlemcen, Four Points Oran et le Centre des affaires Les Falaises d’Oran, est dépossédé des clefs de toutes les bases de vie VIP des gens de l’Algérie d’en haut, après 25 ans de services sans relâche.

Hamid Melzi, soupçonné par tout Alger de s’être enrichi en profitant de sa très étroite proximité avec les hommes forts du régime, était aussi le maitre de cérémonie de toutes les fêtes familiales, les soirées chaudes et les buffets qui s’organisaient à Club des Pins. Le majordome des familles qui règnent était très apprécié par ses maitres pour sa grande discrétion, sa grande disponibilité, son savoir- faire organisationnel et surtout sa rétivité à la polémique médiatique. Plusieurs fois piqués par la presse sur des affaires douteuses, Hamid Melzi a toujours courbé le dos, laissant les vents des scandales passer.

En 25 ans de gestion de la SIH, Hamid Melzi n’a réussi qu’une seule et une opération : privatiser sur la pointe des pieds la cote Ouest d’Alger et la transformer en une Oasis de la Jet Set locale.

Arezki Lounis

%d blogueurs aiment cette page :