JEUNES ET ACTION CITOYENNE : Du « Freedom Wall » à « L’Art’Est Public » 

Ce qu’il y a d’extraordinaire, depuis le début du « hirak », que d’autres appellent aussi « Révolution du sourire » ou « révolution blanche », c’est le degré de conscience et d’implication des Algériens dans diverses actions citoyennes.

Actions solidaires, actions environnementales ou actions culturelles, tout est le bienvenu à partir du moment qu’il s’agit d’occuper positivement la place publique pour la marquer d’une présence effective.

Parmi ces actions, il y a lieu de s’attarder sur ce projet baptisé « Freedom Wall » ou « Aswart el houria ».

Initié par un groupe de jeunes étudiants, le Freedom Wall est défini par ses concepteurs comme « une action citoyenne menée par un regroupement de jeunes algériens, un projet qui contribue à façonner notre environnement d’une manière artistique à la lumière de l’actualité du mouvement de libération algérien,ceci dans l’intention de créer une œuvre collective destinée à conserver le souvenir de ce beau réveil pacifique de la conscience ».

C’est via les réseaux sociaux que l’idée de ce projet a été lancée. Le 25 mars 2019, un appel a donc été lancé sur facebook dans lequel on invitait les jeunes -et moins jeunes- à venir se rallier autour de cette initiative. Le message disait : « En vue de la mémorisation du mouvement pacifique populaire actuel, qui s’est entreprit depuis le 22 février 2019, et dans l’intention d’une initiative à impact positif et libérateur, ouvert au grand public, un collectif de jeunes citoyens algériens lance un projet de création d’un mur de liberté, une œuvre collective et lieu d’expression ouvert à tous les citoyens désirant partager leurs pensées, leurs visions et leurs propositions pour une Algérie meilleure. Sous le aswArt_Elhouria ou wallArt_of_freedom ».

Les jeunes ne se sont pas faits prier puisque, dès le lendemain, la rue Maurice Ravel, à Alger est devenue le lieu de rendez-vous d’une jeunesse engagée et responsable, assoiffée de liberté qui, pour s’exprimer, a choisi de le faire sur un mur immaculé. Au fil des jours, toutes sortes de dessins et une foultitude de messages sont venus habiller ce mur qui, aujourd’hui, porte les mots d’espoirs, les rêves et les aspirations d’une jeunesse qui se revendique comme digne héritière de ses aînés mais qui espère enfin reprendre le flambeau pour s’impliquer pleinement dans la construction du pays.

Une cérémonie clôturant cette action a eu lieu le 2 avril, dans une ambiance festive et bonne enfant aux abords du Freedom Wall, désormais symbole d’un renouveau voire d’une Algérie nouvelle.

Mais ces jeunes ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin. Ils ont encore plein d’idées géniales à concrétiser et se préparent d’ores et déjà pour une autre action d’envergure baptisée « L’Art’Est Public ». Cette seconde édition, après celle de 2017, se déroulera, simultanément, à Alger, Oran, Sidi Bel-Abbès, Akbou, Tizi-Ouzou, Bejaïa et le Sud algérien.

Pour cette action, les initiateurs veulent « favoriser l’appropriation de l’espace public par les habitants et d’apporter de la couleur là où on ne l’attend pas. Et ceci, en contact direct avec les habitants pour favoriser l’interaction et susciter une réflexion collective. Durant « l’Art’Est Public », l’occasion sera donnée aux habitants des quartiers de découvrir les arts plastiques grâce à des actions de Street Art, des opérations de nettoyage du quartier afin de sensibiliser la jeune génération à l’écologie. Des ateliers/débats seront mis en place sur les thématiques suivantes : citoyenneté et vivre ensemble, les droits humains et l’action collective ». 

A ce titre, plusieurs artistes bénévoles ainsi que des associations seront associés à cet événement prévu du 1er au 3 mai 2019. Ils contribueront à « sensibiliser les jeunes de ces quartiers et s’investir autour d’un projet d’embellissement et de nettoyage du quartier, et surtout d’enclencher une dynamique collective basée sur l’engagement civique et citoyen ».

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :