Mois du patrimoine et événements du 20 avril 1980 : Tizi Ouzou au cœur d’une double célébration

 

Dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine culturel et de la commémoration du 39e anniversaire du printemps berbère, la maison de la culture « Mouloud Mammeri » de Tizi-Ouzou a préparé un vaste programme placé sous le thème générique : « La dimension amazighe du patrimoine culturel national ».

Ce programme a été étrenné le 17 avril dernier, par le vernissage de plusieurs grandes expositions consacrées au patrimoine culturel matériel et immatériel, organisées par la Direction de la Culture de Tizi-Ouzou, le Centre National de Recherche Préhistorique, Anthropologique et Historique (CNRPAH) et nombre d’artistes, tandis que d’autres expositions reviennent sur les événements du Printemps berbère (« Rétrospective des évènements du 20 avril 1980 »).

Le programme d’animation culturelle s’est poursuivi en ce premier jour avec deux représentations théâtrales, celle de « Juba II » à la Maison de la culture et des « Célibattantes » au Théâtre régional « Kateb Yacine ». Le 7e art était également au menu de cette journée du 17 avril avec les projections de « Machaho » de Belkacem Hadjadj et « La montagne de Baya » de Azeddine Meddour à la Cinémathèque de la ville des Genêts.

Pour la journée du jeudi, une conférence a été organisée par le CNRPAH à la Maison de la culture autour du thème « Présentation de la découverte de la fouille d’Ain Boucherit (Sétif) », suivie de la présentation de « Ça tourne à Alger », film documentaire, du making of des films « La Montagne de Baya » de Azzedine Meddour et de la projection de « Fadhma N’Soumer » film de Belkacem Hadjadj.

 Les amoureux du 4e art ont, de leur côté, pu se délecter avec une œuvre théâtrale intitulée « Sin nni », présentée par la coopérative Machahu.

Hier, samedi, les ateliers de la Maison de la culture de Tizi Ouzou ont proposé une matinée poétique, parallèlement, la bibliothèque principale de lecture publique a abrité des ateliers pédagogiques.

Dans l’après-midi, « L’insoumis » de Lyazid Khodja et « La langue », film de Zahra Fatima Sissani ont été projetés au public de la cinémathèque.

Aujourd’hui, dimanche, le même espace proposera à 13h « Arezki l’indigène » de Djamel Bendeddouche et à 15h : « Cheikh El Hasnaoui », un film documentaire d’Abderezak Larbi Chérif.

La pièce théâtrale « Lahkum ghaf tefdunt », produite par les amis de livre- Haizer de Bouira sera, elle, présentée au TRTizi Ouzou.

Demain, lundi, même menu éclectique, avec du cinéma à la cinémathèque de Tizi Ouzou (« La Colline oubliée » d’Abderrahmane Bouguermouh et « Le menteur » d’Ali Mouzaoui), du 4e art au Théâtre régional « Kateb Yacine » (« Lurs », produite par l’association culturelle AmziabLahna de Tizi-Ouzou).

Mardi 23 avril, la journée mondiale du livre sera célébrée à la Bibliothèque principale de la lecture publique avec une rencontre littéraire, animée à partir de 14h par OulamaraAomar, suivie d’une vente dédicace.

« Arezki l’indigène » de Djamel Bendeddouche et « Mimezrane » d’Ali Mouzaoui seront également projetés à la cinémathèque.

Le 24 avril, une conférence intitulée « Inscription du couscous dans l’inventaire du patrimoine culturel immatériel algérien » sera présentée par Mme Gallez Louiza à la MCMM, tandis que la cinémathèque proposera aux cinéphiles le film documentaire « Ça tourne à Alger », le making of des films « La Colline Oubliée », « Machaho » et la « Montagne de Baya » et, à 15h,« Fadhma N’Soumer » film de BelkacemHadjadj.

Mourad Betrouni sera, le 27 avril 2019, l’hôte de la Maison de la culture de Tizi Ouzou pour y présenter une conférence autour la protection légale du patrimoine culturel.

Le programme s’achèvera avec une pièce théâtrale pour enfants qui sera présentée au TR « Kateb Yacine ». « Gheriba » -c’est son titre- est produite par l’association culturelle Ibturen de Larbaa Nath Irathen.

Il faut noter par ailleurs qu’un programme de proximité a également été concocté afin de faire participer les associations culturelles des villages de Kabylie à la célébration de ces événements. Ainsi, après la présentation de la pièce « Juba II » à Draâ Ben Khedda le 18 avril et aujourd’hui (21 avril) à la Maison de jeunes d’Aïn Zaouïa, elle sera jouée le 23 avril au niveau de la salle de cinéma de Larbaa Nath Irathen.

La caravane du patrimoine proposera, quant à elle, des sorties pédagogiques sur les sites et monuments historiques de la wilaya en collaboration avec la Direction de l’éducation nationale. Ainsi, elle fera une halte le 28 avril au site antique de Tigzirt, le 30 avril au village Aourir, dans la commune d’Ifigha puis, le 2 mai, est prévue la visite de l’exposition élaborée par le Centre National du Patrimoine Culturel Africain au Palais de la culture d’Alger.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :