Moussa Nait Amara à Bouira : « l’armée n’a aucun rôle à jouer dans la transition. »

Dans le cadre de ses cycles de conférences, l’université Ali Mohand Oulahdj de Bouira a invité, aujourd’hui, le militant  du MCB Moussa Nait Amara.

Le conférencier a choisi d’aborder le thème « quel Etat après la transition ? » afin, comme il l’a dit de « préparer le système politique qui s’adapte à la société » car, pour lui, « en 1962, le pouvoir a prolongé le système colonial jacobin, il n’y a pas eu de rupture avec le colonisateur. »

Abordant le mouvement citoyen qui s’exprime dans la rue et conteste le régime pacifiquement depuis le 22 février, le conférencier a déclaré « aujourd’hui, nous parachevons notre indépendance » non sans ajouter en termes de propositions qu’il « faut mettre du contenu politique dans les slogans scandés dont principalement « système dégage. » 

Ainsi, pour Moussa Nait Amara, « il ne s’agit pas seulement de dégager les personnes mais aussi le contenu politico-idéologique du pouvoir depuis 1962. Au regard de la diversité géographique, de la richesse culturelle, économique … du sous contient Algérie, ce qu’il faut   « c’est permettre à chaque région naturelle de ce vaste pays d’avoir son parlement, son gouvernement, en un mot, un Etat unitaire régionalisé. »

En rendant hommage à la femme qui est fortement présente dans les manifestations, le conférencier n’a pas omis de rendre hommage aux anciens de l’opposition qu’il ne faut pas confondre avec les anciens du régime. « Il faut créer des liens trans-générationnels, la jeunesse a besoin des réflexions et des propositions de ses ainés » a-t-il affirmé.

La crise étant « politique et non constitutionnelle » selon le conférencier, il propose d’opter pour des « solutions politiques » et prévient que « la contre révolution qu’il faut contrer  est en train de réagir. » Des préalables démocratiques sont à même de freiner ceux qui seront tentés par l’aventurisme.

    Slimane Chabane  

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :