Nuit blanche et colère noire à la Casbah

L’effondrement d’une bâtisse à la basse casbah, ce lundi matin, qui a entrainé la fin tragique de toute une famille a mis les habitants de la casbah et tout Alger en colère.

Le matin, ils ont pourchassé le wali Zoukh, limogé par la suite dans le cadre d’un mouvement partiel des walis opéré par le chef d’État par intérim.

A la tombée de la nuit, c’est une foule immense de jeunes et moins jeunes qui a observé un rassemblement devant l’APC de la casbah où on a scandé des slogans anti pouvoir et contre l’injustice sociale. La foule s’est ensuite dirigée vers le siège de la wilaya pour crier sa colère et son indignation.

Dans la casbah, les femmes sont montées aux Stouhs ( terrasses ) et lancé des youyous stridents en l’honneur de la famille décimée par cet énième effondrement de bâtisse. Et comme du temps de la guerre de libération, les femmes tapaient dans leurs pilons pour exprimer une colère contenue .

Arezki Lounis

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :