Sénateurs du tiers présidentiel : Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat rattrapés par la justice

La justice décide enfin de rattraper des anciens membres du gouvernement et cadres dirigeant du FLN. Accusés de détournement de fonds au niveau du ministère de la solidarité nationale qu’ils ont eu à gérer durant le long règne d’Abdelaziz Bouteflika, Djamel Ould Abbès et Saïd Barkat, deux sénateurs du tiers présidentiel, pourraient être bientôt trainés devant les tribunaux.

Selon plusieurs sources, la justice a formulé officiellement une demande de levée de l’immunité parlementaire des deux anciens ministres. Une demande reçue par le bureau du conseil de la Nation qui l’a, ensuite, transférée à la commission des affaires juridiques qui devra l’examiner.

Cette dernière, devra tenir sa réunion, dimanche 21 avril, pour statuer sur l’objet de cette saisine judiciaire. Si elle est acceptée, la demande sera ensuite soumise à la plénière pour être votée.

Les noms des deux ministres sont cités dans une enquête menée par l’Office central de répression de la corruption (OCRC dissout depuis 2018). Si le conseil de la nation accepte de lever l’immunité parlementaire des deux caciques du FLN, cela serait une première pour la justice qui, durant une vingtaine, ne faisait appel qu’à des subalternes et des lampistes pour les juger dans de grosses affaires de corruption qui ont éclaboussé les différents ministères.

Massinissa Ikhlef 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :