TÉLÉVISION ALGÉRIENNE : Nouveau rassemblement des journalistes pour libérer l’ENTV

Les journalistes et travailleurs de l’entreprise publique de télévision (ENTV) ne lâchent pas prise. Ayant réussi à desserrer l’étau de la censure et de l’autocensure qui pesaient lourdement sur eux en les réduisant à de simples fonctionnaires, les journalistes des différentes chaînes de l’ENTV pressent encore pour obtenir la libération totale de ce média public.

Aujourd’hui, encore, quelques dizaines de journalistes, les plus engagés et les plus sensibilisés sur la nécessité de faire du service public, ont observé un sit-in à l’entrée du siège de la télévision nationale. « Télévision libre et démocratique », lancent les contestataires, cernés par un impressionnant dispositif policier.

Ce rassemblement est le quatrième du genre depuis le début de la mobilisation populaire, le 22 février. Le boycott, par cette chaîne, des premières marches organisées, à travers le pays, a été la goute qui a fait déborder le vase.

Contraint à travestir la réalité et à déformer les messages des marcheurs, les journalistes de la chaîne publique ont fini par se rebiffer en imposant une certaine ouverture qui s’est concrétisée avec l’organisation de débats politiques avec des personnalités bannies des écrans de l’unique pendant une vingtaine d’années.

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :