BOUIRA : les avocats et les étudiants pour « une solution politique » à l’impasse actuelle

Les avocats et les étudiants de la wilaya ont manifesté, chacun à sa manière ce mardi matin, au niveau de la ville de Bouira.

Les robes noires ont tenu un sit-in dans la cour de l’institution judiciaire de la ville.

Ils ont exigé la satisfaction des revendications du peuple algérien « source de tout pouvoir » peut-on lire sur leurs affiches. Se considérant comme « les protecteurs des libertés », selon plusieurs pancartes brandies, les avocats ont réitéré les demandes citoyennes de « départ du système de la mafia » et se sont prononcés pour « une solution politique » en dehors de la constitution. » Ils réaffirment ainsi leur soutien au mouvement populaire du 22 février.

De leur côté, les étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj ont marché de la Fac Centrale jusqu’à la maison de la culture Ali Zamoum.

Le rejet des « élections du 04 juillet organisées par la bande et un Etat civil et non militaire » (dawla madania macci askaria) ont été les principaux slogans scandés durant le trajet. Le « départ de tous les symboles du système » a été une nouvelle fois réitéré. Les étudiants se sont clairement « engagés pour dégager le régime en place depuis 1962. »

« Une solution politique, en dehors de la constitution actuelle », maintes fois violée, est plus que jamais d’actualité et exigée aussi bien par les avocats que par les étudiants.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :