BOUIRA : les citoyens disent « non aux élections, oui à une transition démocratique »

Les citoyens de la région de Bouira sont sortis toujours nombreux ce 13éme vendredi de contestation du régime en place.

Ils ont réaffirmé leur rejet des élections présidentielles du 04 juillet prochain et exprimé leur exigence d’aller vers « une période de transition démocratique sans les dirigeants de l’armée » comme on a pu le lire sur des banderoles. Ainsi, les marcheurs ont dit leur étonnement devant « l’entêtement des autorités illégitimes de maintenir le rendez-vous électoral alors que le corps électoral est dans la rue pour le rejeter » se sont indignés les citoyens en l’écrivant sur leurs affiches face à « un pouvoir sourd et muet. »

« L’Etat militaire a également été rejeté » durant toute la procession et le chef d’état-major a été prié de dégager.

Les manifestants ont demandé « d’arrêter la machine à perdre » de ceux qui maintiennent sous leur coupe un pays où « il n’y a pas moins d’argent mais il y a plus de voleurs. »

L’élément féminin de tout âge est toujours présent dans les marches à Bouira et les chants des femmes se font entendre à plusieurs centaines de mères à la ronde.

 

L’ingérence de certains pays dans les affaires internes de l’Algérie n’a pas échappé à l’œil vigilant du citoyen et il a été dénoncé. « Ils veulent un scénario à l’égyptienne avec une réalisation Saoudo-Emirati » ont dénoncé les citoyens qui répliquent « qui a des biens aux Emirats Arabes Unis ? » non sans suggérer une réponse qu’ils connaissent.

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :