Deux journalistes de chaines privées mis sous mandat de dépôt pour chantage et corruption

Deux journalistes-correspondants des chaines privées Ennahar et El Bilad ont été mis sous mandat de dépôt à Mostaganem pour chantage et tentative d’extraction de sommes d’argent sur responsable, selon le quotidien Reflexion.

Le journaliste d’Ennahar aurait demandé au directeur du commerce de Mostaganem la somme de 200 millions de cts pour ne pas diffuser une vidéo, soit disant contenant des accusations graves contre lui, en lui faisant croire que l’UGTA, lui a offert pour sa diffusion sur la chaine Ennahar la dite somme. Celui d’El Bilad lui aurait exigé 50 millions pour ne pas diffuser une vidéo comportant des séquences compromettante de sa vie privée.

Se sentant abusé, le directeur du commerce dépose plainte et la police tend alors un guet-apens aux deux journalistes indélicats. Elle procède à l’arrestation du journaliste d’Ennahar au moment où il encaisse la somme de 50 millions au niveau de la cafétéria de l’OPOW tandis que le journaliste d’El Bilad a été appréhendé au niveau de la cafétéria de la gare urbaine avec une somme de 30 millions que lui a filé le plaignant, détaille la même source.

Nadia Mehir

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :