En prévision de la 15e marche, la gendarmerie se prépare à fermer les portes d’Alger

Depuis cet après midi, la gendarmerie se déploie en grand nombre en prévision de fermer les portes de la capitale aux Algériens. D’après des témoignages partagés ce soir sur Facebook, les passages commencent déjà à se rétrécir au niveau de plusieurs barrages dressés sur tous les axes routiers qui mènent à Alger. Les routes qui lient la capitale à l’Est du pays sont les plus surveillées, selon les mêmes sources.

La mise en place de barrages filtrants à la veille de chaque vendredi en vue de réduire le nombre de manifestants à Alger a fait l’objet de plusieurs dénonciations de la part de la classe politique, les organisations des droits de l’homme nationales et internationales. Les activistes y voient une atteinte à la liberté de circulation des personnes garantie par la constitution. Certains vont encore plus loin en qualifiant cette mesure de forme d’Apartheid.

Abdelhamid Laibi

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :