Il s’attaque à l’opposition pour défendre Gaïd Salah : Ali Benouari se met en garde-à-vous  

L’ancien ministre du trésor dans le gouvernement de Sid Ahmed Ghozali, Ali Benouari, se met en garde-à-vous. Il s’attaque violemment à l’opposition pour plaire au chef d’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah.

Dans un texte posté, aujourd’hui, sur sa page Facebook, le candidat à la candidature à la présidentielle de 2014 qui n’a pas réussi à récolter les signatures d’électeurs, reproche à l’opposition d’avoir critiqué les positions du premier militaire du pays.

« Cette prétendue opposition fait dans les deux poids deux mesures et critique le chef d’état-major qui a pu éloigner notre peuple de grandes crises qui auraient pu entrainer le pays dans un tunnel très sombre. L’homme a réagi positivement et avec sagesse aux revendications populaires », estime-t-il.

Ali Benouari qui a tenté de s’incruster dans les rangs de l’opposition depuis 2014, avant de se retrouver au sein du mouvement Mouwatana en 2018, trouve des circonstances atténuantes au chef d’Etat-major de l’ANP.

« Certes, il (Ahmed Gaïd Salah ndlr) a servi le régime Bouteflika, mais où est le problème ? Est-il possible de réaliser ce qu’il vient de faire en si peu de temps ? Il est entrain de réaliser une opération d’assainissement qui sera bénéfique pour la transition », souligne-t-il.

Continuant de tresser des lauriers au vice-ministre de la Défense nationale, Ali Benouari reproche aussi à l’opposition, « l’absence de projet » et « d’avoir monté sur la vague du mouvement ». Rappelant, comme s’il veut attirer l’attention du chef d’état-major que son parti n’est pas encore autorisé à tenir son congrès constitutif, Ali Benouari se prononce en faveur des élections.

Massinissa Ikhlef

%d blogueurs aiment cette page :