JUSTICE : le général Hocine Benhadid arrêté pour une lettre adressée à Gaïd Salah

Le général à la retraite, Hocine Benhadid est incarcéré depuis, hier, à la prison d’El Harrach. Selon son avocat, Bachir Mechri, il a été interpellé et présenté devant le procureur près le tribunal de Sidi M’hamed, pour avoir adressé, il y a quelques jours, une lettre au chef d’Etat-major de l’ANP, Ahmed Gaïd Salah.

Selon Me Mechri, Hocine Benhadid a voulu « soutenir, à travers cette lettre, le chef d’état-major ». « Je l’ai interrogé sur les raisons de la rédaction de sa lettre. Il m’a dit qu’il faut qu’on soutienne Gaid Salah, qu’on soit à ses côtés et qu’on l’aide. Qu’il ne faut pas qu’on le laisse seul », explique l’avocat.

pour rappel, Hocine Benhadid a appelé Gaïd Salah, par voie de lettre publiée dans le quotidien El Watan, à trouver une solution politique à la crise en dehors du cadre d’une Constitution qu’il estime « taillée sur mesure par un pouvoir qui refuse toute ouverture démocratique ».

« La solution ne peut être que politique, elle ne peut en aucun cas se trouver dans une Constitution taillée sur mesure par un pouvoir qui refuse toute ouverture démocratique », explique l’ancien militaire.

« Aujourd’hui, si la solution constitutionnelle a permis une avancée par le biais de l’activation de l’article 102, vouloir à tout prix rester dans le cadre de cette Constitution ne peut que mener à une situation de blocage politique, annonciateur de tous les dangers », ajoute-t-il.

Selon lui, « la solution politique sera annonciatrice de la stabilité politique à laquelle nous aspirons tous, une stabilité politique qui ouvrirait les portes du pouvoir et de la gouvernance à toutes les bonnes volontés ».

 

Massinissa Ikhlef 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :