Le CSC menace Cherif Mellal de poursuites et le ministre des Sports prévient qu’il va sévir

Le président de la JSK, Cherif Mellal, a déclaré dans une conférence de presse organisée à la fin du dernier match de championnat face au CABBA que le CSC lui a réclamé une somme de 2,5 milliards s’il veut voir l’USMA battu au stade Hamlaoui. Chose que Mellal dit avoir refusé.

La déclaration a fait réagir le secrétaire général du CSC Tarek Arama qui menace le président de la JSK de poursuites judiciaires. De son coté, le ministre de la jeunesse et des sports du gouvernement Bedoui a réagi avec une fermeté qui étonne.

« Si Mellal détient les enregistrements confirmant ses propos, il n’a qu’à les présenter, dans le cas contraire il doit se préparer à une poursuite judiciaire de notre part. Mellal m’a contacté à plusieurs reprises mais j’ai refusé de lui répondre. J’ai des textos à travers lesquelles il me demandait de lui répondre au téléphone. Nous avons respecté l’éthique sportive face à l’USMA. Nous n’y sommes pour rien si la JSK n’est pas aujourd’hui championne », a affirmé Arama, dans une déclaration au quotidien région Enasr.

De son coté, le ministre de la jeunesse et des sports, Raouf Salim Bernaoui, a réagi fermement à la déclaration de Cherif Mellal. « Cette déclaration ne passera pas indemne. Quand on on fait des déclarations , on doit savoir ce qu’on dit. Si il [ Cherif Mellal, NDLR ] m’a présenté des preuve, je saurais réagir. Je profite de l’occasion pour demander à la FAF de prendre toute ses responsabilités », répond Bernaoui face à la presse.

Abdelhamid Laibi

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :