Lila Hadjarab à M’chedallah : « la formidable mobilisation citoyenne parachèvera notre indépendance »

La députée et secrétaire nationale du RCD, Lila Hadjarab, a animé une conférence-débat, la veillée du samedi, au niveau de la place publique de M’chedallah. Invitée par un collectif d’étudiants, la députée progressiste a abordé l’actualité politique nationale, notamment « la formidable mobilisation citoyenne contre le système depuis le 22 février » et qui, selon elle, « entrainera le parachèvement de notre indépendance. »

L’impasse dans laquelle se débat l’Algérie depuis 1962 et les raisons qui nous y ont menés ont été décortiquées par Maitre Hadjarab. Elle résume cela par deux actes annonciateurs d’un régime totalitaire : « la main mise du militaire sur la décision politique et la soumission de la justice au pouvoir exécutif. »

Lila Hadjarab à Mchedallah à M’chedellah

L’époque du début de la crise, la responsable du RCD la situe en plein « dans le mouvement national, » plus exactement à partir de 1957, année de la mort d’Abane et de Ben M’hidi, les deux piliers (le concepteur et le président des travaux) du congrès de la Soummam de 1956. Un congrès qui a jeté les fondements d’une « république démocratique et sociale. »

Au lendemain de l’indépendance, « le clan qui est rentré de l’extérieur a piétiné la plateforme et écrasé la république, c’est de là qu’ont commencé les malheurs de l’Algérie » ajoutera la députée. « Notre pays connaitra alors 09 constitutions (dont 03 depuis 1999) sans l’installation définitive d’institutions pérennes » fera remarquer la conférencière.

En outre, l’arrestation de l’Homme d’affaires Issad Rebrab et de la responsable politique Louiza Hanoun sera vue par la députée comme étant « la conséquence de la lutte de clans » tout en demandant aux citoyens de rester solidaires et mobilisés dans l’objectif d’imposer une transition démocratique.

Slimane Chabane

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :