Soutien international à Louisa Hanoune : Pourquoi la presse ne s’intéresse qu’à la maille française ?

Depuis son incarcération à la prison civile de Blida suite au mandat de dépôt émis par le juge d’instruction militaire de la même ville, Louisa Hanoune, secrétaire générale du PT, ne cesse de mobiliser des soutiens nationaux et internationaux pour sa libération. Des motions de soutien et des signatures de pétition arrivent de partout. Des partis politiques, des personnalités, des institutions, des syndicats et des citoyens activistes issus de plus de 33 pays, répartis sur tous les continents, réclament d’une seule voix la libération de la première responsable politique mise en prison par le nouveau régime du Général Ahmed Gaïd Salah.

Cette vague de soutien international n’a pas eu l’écho qu’il faut dans les différents organes d’information. « La presse parle uniquement du soutien français et néglige plus de 33 pays issus de 04 continents », déplore Nadia Chouitem, députée démissionnaire du PT, dans un post partagé sur sa page Facebook. Dans un commentaire, elle estime qu’« il y a une certaine presse qui viole l’éthique journalistique et une partie qui s’est mise au service du pouvoir réel actuel ».

« Une certaine presse met l’accent uniquement sur le soutien des français, et c’est pas innocent. Ils veulent  suggérer aux lecteurs que Louisa Hanoune a des relations particulières avec l’ancienne puissance coloniale. ça rentre dans le cadre de cette campagne mesquine de lier à la France, par le mensonge, la désinformation et la manipulation, toute la classe politique opposée au maitre du moment. Or l’éthique voudrait qu’on traite l’information de façon neutre et objective et ne pas céder à la tentation de la manipuler. On n’est plus dans le cas de l’information, toute l’information et rien que l’information. Mon propos concerne une certaine presse qui a déjà la plume trempée dans l’encrier du régime », explique Said Bennour, chercheur dans le domaine des médias.

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :