Bouira, les étudiants tiennent un rassemblement

Les étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira ont tenu, aujourd’hui, un rassemblement à l’intérieur de l’enceinte de la Fac centrale.

Ils ont dénoncé une justice sélective et rejeté la feuille de route de Gaid-Salah à qui ils ont demandé de partir. La justice en question a été clairement dénoncée car elle est présentée par les protestataires comme étant celle de « règlements de comptes entre clans et non comme elle doit être, c’est-à-dire apaisée, équitable et juste. »

Les étudiants ont également revendiqué que les corrompus et autres corrupteurs rendent l’argent du peuple dans le cadre d’une justice transitoire et indépendante. « Rendez nous notre argent que vous avez volé », peut-on lire sur des affiches brandies par des étudiants devant l’auditorium de l’université.

Ceux qui ont pris la parole ont réitéré les revendications du peuple algérien depuis le 22 février, notamment le départ de tout le système et une phase de transition gérée par des personnalités nationales indépendantes, intègres et probes.

Ce 17éme mardi de mobilisation estudiantine contre le système a vu les responsables de l’université Akli Mohand Oulhadj programmer des examens de fin de semestre. Toutefois, cela n’a pas empêché les étudiants d’organiser une action de contestation et de dénoncer « l’administration de l’université qui cherche à diviser les étudiants. »

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :