Deux anciens ministres sous contrôle judiciaire et un petit fils de ministre sous mandat de dépôt

Les deux anciens  ministres du gouvernement Ouyahia Karim Djoudi et Ammar Tou,  cités  dans les affaires maffieuses d’Ali Haddad ont été placés aujourd’hui sous contrôle judiciaire après avoir été auditionnés par le juge d’instruction près la cour suprême.

Karim Djoudi est officiellement poursuivi pour mauvaise exploitation de fonction en application de l’article 33 de la loi 06-01 à la relative à la prévention et à la lutte contre la corruption , et pour dilapidation de biens publics en application de l’article 29 de la loi précédemment citée.

Quand à Amar Tou, il est poursuivi pour offre d’avantages non justifiés dans le domaine des marchés public et contrats et mauvaise exploitation de fonction en application des articles 29 et 33 de la loi relative à la prévention et à la lutte contre la corruption.

Par ailleurs, nous avons appris la mise sous mandat de dépôt du petit fils de Djamel Ould Abbas par le juge d’instruction près le tribunal de Ain Timouchent pour affaire de corruption.

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :