HAIZER, LAÂZIB, BEJAÏA : La mobilisation en faveur des détenus s’organise

La réaction populaire à l’incarcération injuste des manifestants et leur mise sous mandat de dépôt pour délit falacieux d’atteinte à l’unité nationale prend forme. A Boumerdes, Bouira ou Béjaïa, les actions de mobilisation pour leur libération commencent à prendre forme.

A Haizer, 10 km au nord de la ville de Bouira, la population a organisé ce vendredi soir un grande assemblée générale sur le parvis de la mairie pour débattre des actions à entreprendre pour faire pression sur les autorités et obtenir la libération des détenus, notamment Karoune Hamza, Lakhel Ali et Okbi Akli, originaires de la commune.

L’image contient peut-être : 18 personnes, personnes souriantes, foule et plein air

Les citoyens de Haizer ont convenu d’une première action pour demain qui sera marquée par une grève générale, la fermeture du siège de l’APC et de la Daïra et une marche populaire vers le siège dans de la cour de Bouira.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes debout

A Laâzib, chef lieu de la commune de Naciria, dans la wilaya de Boumerdes, les citoyens ont organisé ce dimanche soir une grande marche dans les rues principale de la ville pour exiger la libération des détenus et notamment l’enfant prodige de Laâzib : Bilal Bacha. Ce matin, une grève générale a paralysé la ville offrant l’image d’une cité morte.

L’image contient peut-être : 11 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

A Béjaïa, plusieurs organisations de la société civile, politique et estudiantine ont appelé ce soir les citoyens à venir demain lundi en masse au sit in qui aura lieu à la place Said Mekbel pour réclamer la libération des détenus.

Nadia Mehir

 

 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :