Le chef de l’État est-il libre ?

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, s’exprimera ce soir à 20 H 00 pour la 3e fois depuis son investiture. Et pour une énième fois, son discours sera diffusé en différé sur la chaine publique . Sans grande surprise, son speech sera une simple redondance de ce qui a été dit par le chef d’état major depuis une caserne du sud. La communication rare et très contrôlée du chef de l’État donne l’impression qu’il n’est pas libre de ses mouvements et de son action.

Le président du  RCD ne s’est pas trompé d’aiguillage en tweetant tout à l’heure que « seulement en Algérie que ceux qui occupent le poste de chef d’Etat sont dans l’impossibilité de faire des discours en direct ». L’impossibilité à Abdelkader Bensalah de faire de s’adresser directement au peuple, la limitation de son rôle à assurer les cérémonies protocolaires et la prise en main de la gestion de la crise actuelle par le très débordant chef d’état major sont autant de données qui laissent libre cours à toutes les suppositions.

Abdelhamid Laib

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :