Le général Gaïd Salah présente le futur chef d’État et son programme avant l’heure

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le chef d’état major qui presse les Algériens depuis un temps d’aller aux présidentielles, connait déjà l’homme qui sera le futur chef de l’Etat. Sans aucune réserve, il dresse aux citoyens son portrait et son programme avant même que l’heureux gagnant se présente et dévoile son programme et ses priorités. « Le futur président élu sera un glaive tranchant contre la corruption et les corrompus », annonce avec assurance  le général Ahmed Gaïd Salah dans un deuxième discours politique adressé au peuple depuis l’académie de Cherchel. Hier mercredi, le vrai détenteur du pouvoir réel en Algérie avait appelé les Algériens à « être compréhensif » à l’égard du commandement de l’armée.

Dans ce deuxième discours, Gaïd Salah est revenu encore une fois sur les agissements de « la bande ». « Les conspirateurs de la bande ont travaillé à tuer l’espoir dans le cœur des Algériens et harceler ceux qui sont loyaux envers leur patrie », dit-il dans son speech.

Les partis et hommes politiques qui ont dénoncé une justice revancharde, précipitée et régleuse de comptes et qui ont exigé la mise en place, au préalable,  d’une justice indépendante et garante d’équité et de transparence dans le cadre d’une nouvelle république issue d’une phase de transition n’ont pas échappé aux feux du Général. Ce dernier met au box des accusés « des parties qui tentent de perturber la Justice et la faire douter dans sa mission de lutte contre la corruption », en « prétextant que le moment est inopportun et qu’il faut retarder (ces affaires) après des élections ».

Arezki Lounis

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :