SAISON ESTIVALE : Toutes les routes mènent à Azeffoun

Azeffoun, deuxième fenêtre de la wilaya de Tizi-Ouzou sur la méditerranée, située à 65 Km de Tizi-Ouzou et à 165 km de la capitale Alger, est prise d’assaut chaque été par des milliers d’estivants.

Cette ville baptisée, ville de l’art et des artistes, ne dort ni le jour ni la nuit.Malgré tous les excès, sa magie demeure grande. Azeffoun, c’est une région à part qui réunit les différentes couches sociales du pays. Elle attire jour et nuit les touristes venant des quatre coins de l’Algérie et même de l’étranger. Il suffit de voir le nombre de voitures qui sillonnent ses artères pour mesurer l’attraction de cette ville.

Le week-end, la ville reçoit des milliers d’estivants et chaque été, on constate un mélange unique et décontracté de genres et des classes. La population d’Azeffoun double voire elle quadruple. Une grande marrée humaine se déverse sur la ville. Malgré l’embouteillage, le stationnement, chacun réussit à se débrouiller pour finalement choisir son coin préféré. Tous ces visiteurs finissent par se côtoyer le long des plages dorées. Certains se retrouvent sur le quai du port pour visiter la marina et admirer les bateaux de pêche. D’autres se ruent vers les plages les plus branchées, les caroubiers et la plage du centre. Envie de se prélasser sur des chaises longues, de déjeuner au bord de la mer.

Restaurant les pieds dans l’eau. On peut y déguster des poissons ou de nombreuses salades. Il n’est pas rare d’y entendre une conversation en français ou en anglais. On peut s’y restaurer, ou simplement y passer un agréable moment de détente. Un réceptionniste d’hôtel affirme : « En cette période de la saison, on se bouscule à Azeffoun. De jour comme de nuit, cette belle cité devient le point de ralliement et le lieu de retrouvailles des baigneurs et de tous les fêtards noctambules de tous bords ».

Yacine SEDDIK

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :