Sellal et Benyounes rejoignent Ahmed Ouyahia et Ali Haddad à la prison d’El Harrach

Ce jeudi est une journée judiciaire par excellence. Abdelmalek Sellal et Amara Benyounes devant le juge d’instruction près la cour suprême, le patron de Sovac devant les brigadiers d’investigation de la gendarmerie de Bab Djedid, le fils de Djamel Ould Abbas devant le procureur près le tribunal de Ain Temouchent, le dossier de levée d’immunité parlementaire d’Amar Ghoul devant les membres de la commission juridique du Sénat, l’ancien général à la retraite devant le procureur de la république près le tribunal de Bab Ezzouar.

Abdelmalek Sellal s’est présenté ce mati devant le juge d’instruction près la cour suprême. Au bout de quleuqes heures d’audition, il été mis sous mandat de dépôt et envoyé à la prison d’El Harrach. Il est officiellement accusé d’activités illégales relevant de la corruption.

Amara Benyounes qui a occupé plusieurs portefeuilles ministériels tels que le commerce, les travaux publics et la santé est également jeté à la prison d’El Harrach pour des chefs d’inculpation relatif à la corruption. Il rejoint ce soir , en compagnie de Sellal, Ahmed Ouyahia et Ali Haddad qui les a tiré vers la cellule.

Le patron de Sovac, Mourad Oulmi, a été arrêté par une brigade de gendarmerie. il a été auditionné toute la journée dans la brigade de Bab Djedid sur des affaires de corruption. Il sera incessamment présenté devant le procureur de la république près le tribunal de Sidi M’hamed pour auditions judiciaires.

A Ain Timouchent, c’est Skander Ould Abbas, fils du sénateur et ancien SG du FLN, qui a été appréhendé et présenté au procureur de la république près le tribunal de Ain Timouchent. Le fils du sénateur était recherché dans le cadre d’une enquête sur des affaires de corruption. Selon nos informations, il sera transféré au tribunal de Cherraga pour complément d’enquête.

Le général à la retraite Ali Ghediri, arrêté hier soir en son domicile vers 19hoo  a été relâché vers 02h00 du matin. Mais en début de matinée, il a été présenté devant le procureur près le tribunal de Bab Ezzouar. Des informations parlent de chef d’accusation ayant lien avec le droit de réserve propre aux hauts gradé de l’armée en retraite.

Arezki Lounis

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :