Un élu RCD appelle le président du Syndicat des Magistrats à être au RDV de l’Histoire

L’arrestation abusive des jeunes portant des emblèmes amazighs et incarcérés depuis hier dimanche dans la prison d’El Harrach en leur collant le chef d’accusation d’atteinte à l’unité nationale, a rappelé à l’esprit des Algériens les magistrats « révolutionnaires » et leur engagement de ne pas juger les jeunes du « HIRAK».

Le Club des Magistrats et le syndicat national des magistrats qui ont occupé les Unes des journaux et les Ouvertures des JT aux premiers jours de la révolution populaire se sont faits curieusement discrets depuis la main mise du chef d’état major sur le pouvoir réel du pays.

Aujourd’hui, plusieurs internautes ont interpellé ces juges « révolutionnaires » pour honorer leur engagement d’adhésion à la révolution jusqu’à la mise en place d’une vraie justice indépendante. Le plus parlant de ces appels à l’adresse des juges est cette lettre ouverte adressée à Issad Mabrouk, juge et président du syndicat national des magistrats, signée et mise en ligne par l’élu RCD de l’APW de Béjaïa, Réda Boudraâ.

L’élu du RCD commence sa lettre par rappeler au patron des juges qu’il est « le premier magistrat à avoir emboîté le pas aux maires et avoir refusé d’encadrer les élections présidentielles du 18 avril dernier » et qu’il a pris « des engagements publics quant au fait de ne pas juger les manifestants ». Réda Boudraâ qui souligne à son destinataire que son « élection à la tête du syndicat avait redonner beaucoup d’espoir » se demande où a-t-il passé. 

L’élu du RCD l’informe que « De jeunes algériens croupissent en prison pour seul motif d’avoir porter le drapeau Amazigh. Aucun texte de loi ne prévoit une punition pour cela ». « Votre honneur, on ne peut construire une nation sans justice indépendante, soyez au rendez-vous de l’histoire et ne décevez pas encore une autre fois les Algériens », conclut Réda Boudraâ, en guise d’interpellation citoyenne.

Nadia Mehir

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :