- Advertisement -

Bouira : les étudiants pour la libération des détenus, pour le départ du système

Les étudiants de l’université Akli Mohand Oulahdj de Bouira ont marché, ce matin, au niveau de la ville du chef-lieu de wilaya.

Ils ont dénoncé l’arrestation de tous les manifestants depuis le 18éme puis le 19éme vendredi de la révolution du 22 février. Ces jeunes et moins jeunes ont été mis sous mandat de dépôt le dimanche d’avant-hier et celui de la semaine passée sous le chef d’inculpation d’atteinte à l’unité nationale. Les marcheurs ont qualifié cette accusation de « prétexte fallacieux et scandaleux » alors qu’il y a plutôt atteinte à l’identité nationale par les tenants du pouvoir. Le système a voulu interdire le port de l’emblème amazigh mais « ce sera sans succès » rétorquent les étudiants.

Les manifestants ont également exprimé leur rejet du système et de ses satellites et un changement radical du régime. Ils ont clairement opté pour une Algérie nouvelle dans le cadre d’une transition démocratique.

Slimane Chabane

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: