En mission à Belgrade, Slimane Chenine ne savait pas qu’il allait être candidat à la présidence de l’APN

L’islamiste Slimane Chenine est plébiscité, à la surprise générale, le 10 juillet passé, président de l’APN. Qui a décidé de sa candidature et son catapultage à la tête de la chambre basse du parlement ? «L’homme, en mission parlementaire à Belgrade,depuis le 08 juillet, ne savait rien de sa candidature », assurent des députés à Ameslay.

« Appelé depuis Alger, il a dû quitter précipitamment la capitale Serbe, le 09 juillet dans la soirée,  pour être élu président de l’APN le lendemain », ajoutent nos sources.

https://ocdn.eu/pulscms-transforms/1/Twrk9lMaHR0cDovL29jZG4uZXUvaW1hZ2VzL3B1bHNjbXMvTVdFN01EQV8vYzFlODc5MTBjODQ3ZTliMjM4YzllODY2NDI2MGNmMDAuanBlZ5GTAs0CQgCBAAU

Slimane Chenine, parlementaire élu sur la liste islamiste de Adala- Ennahda- Bina se trouvait en Serbie dans le cadre d’une mission adossée à une délégation de 16 députés conduite par la sénatrice du tiers présidentiel, Nouara Djaffar. La délégation était partie pour séjourner du 08 au 11 juillet à Belgrade.

Aujourd’hui, les choses se précisent. Le choix porté par le pouvoir réel sur Slimane Chenine est dicté par le soucis de lui confier, voire lui imposer,  le rôle d’approcher la classe politique, islamiste et conservatrice notamment,en vue de l’engager dans le dialogue inclusif dédié à l’examen des mécanismes d’organisation des présidentielles. Le pouvoir assiégé par le rejet total du peuple et l’opposition ferme du clan démocrate a pensé utile de jouer la carte des islamistes.

Moussa T

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :