- Advertisement -

Les étudiants rejettent le dialogue initié par le pouvoir

Les étudiants restent fidèles à leur rendez-vous hebdomadaire. Ce 23e mardi, ils sont encore sortis dans les rues Algériennes pour exprimer leur attachement aux revendications populaires de changement radical du système.

Dans la capitale, les étudiants ont parcouru les principales artères et placettes d’Alger – Centre pour crier leur rejet du dialogue national initié par le chef de l’état sous la dictée du chef d’état major et dont la vente politique est confiée à un panel de six personnalités dont deux grand caciques du FLN.

Au rythme du slogan  « Pas de dialogue avec le gang », les étudiants ont marché sous un soleil de plomb de la place des martyrs à la place Mauritania en passant par les rues Ali Boumendjel, Larbi Ben Mhidi, Docteur Saadane, place e la grande poste.

Le parcours traditionnel des étudiants a connu une présence remarquée des forces de sécurité. Le dispositif répressif est toujours maintenu. Aucun allégement n’a été constaté malgré la promesse publique du chef de l’Etat.

Dans les autres villes telles que Bejaïa, Oran, Constantine, Mostaganem, Chlef , les étudiants ont répondu présent à l’appel de la nation et de l’histoire.

Chabane Bouali

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d bloggers like this: