Les étudiants tranchent : « pas de dialogue avec les bandes »

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les étudiants se mobilisent à nouveau, ce mardi, et haussent le ton. Face à l’impasse politique actuelle, ils rejettent toutes les manœuvres visant à imposer un dialogue maison qui vise à contourner les revendications du mouvement populaire.

« Makenche Hiwar ma3a el 3issabat (Pas de dialogue avec les bandes) », lancent des centaines d’étudiants qui ont battu le pavé de la capitale, Alger, aujourd’hui. Brandissant pancartes, banderoles et drapeaux, les jeunes étudiants ont haussé le ton contre la tentation de militariser l’Etat.

« Daoula madania, machi 3eskaria (pour un Etat civil et non pas militaire) », « le peuple ne veut pas d’un nouveau pouvoir militaire », « Gaïd Salah dégage ! », et « partez tous », scandent les manifestants qui ont sillonné les différentes rues et ruelles d’Alger.

Les étudiants ont aussi réclamé l’application de l’article 7 de la Constitution et remettre le pouvoir au peuple.

Massinissa Ikhlef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :